Divorce, les conséquences sur les enfants

Divorce, les conséquences sur les enfants

Est-il mieux pour les enfants que leurs parents divorcent plutôt que de vivre ensemble en se déchirant mutuellement ?

Que montrent les faits ?

Pour justifier leur décision, certains parents préfèrent penser que le divorce est la meilleure solution pour leurs enfants, ainsi, ceux-ci n’ont pas à assister aux disputes fréquentes entre eux. Mais que révèlent les études à ce sujet ? Les études montrent de façon claire et sans ambiguïté que le divorce a des conséquences dévastatrices sur les enfants. Ces derniers risquent davantage de rencontrer des difficultés scolaires et même d’arrêter l’école, de déprimer, de couver une grosse colère en eux, d’éprouver constamment de l’inquiétude. Les enfants du divorce sont également plus sujets aux maladies, ils deviennent plus fragiles. Mais ce n’est pas tout. Un grand nombre d’enfants du divorce développent un sentiment de culpabilité face à la situation de leurs parents : ils se persuadent que c’est à cause d’eux que papa et maman ont divorcé. Certains sont convaincus qu’ils auraient pu faire quelque chose pour empêcher le divorce et comme ils n’ont rien fait, ils culpabilisent à mort. Ces difficultés et ce fort sentiment de culpabilité peuvent poursuivre ces enfants jusqu’à l’âge adulte et dans certains cas, c’est surtout à l’âge adulte que ces sentiments se renforcent. Ils se sous-estiment, ils manquent de confiance en eux, ils ne parviennent pas à nouer des amitiés solides et encore moins à maintenir des relations amoureuses stables. Il faut dire qu’ils n’ont pas eu un modèle de stabilité, de confiance et d’amour dans leur enfance. Ce qui est surtout malheureux, c’est que ces enfants, devenus grands, risquent davantage de divorcer à leur tour. Donc, aux parents qui croient que le divorce est le mieux pour leurs enfants, ils ont tout faux. Les parents veulent peut-être une nouvelle vie alors qu’en général, les enfants souhaitent de tout leur être se cramponner à leur vie actuelle, là où leurs parents sont ensemble.

Les enfants ne sont pas plus heureux

De très nombreuses études sur les conséquences du divorce sur les enfants amènent à conclure que le divorce ne rend pas les enfants plus heureux. Ceux qui le pensent se trompent complètement et les parents qui persistent à divorcer malgré tout sont plutôt égoïstes et se focalisent sur leurs propres besoins et non sur ceux de leurs enfants. La grande majorité des enfants à qui on a posé la question ont répondu que le jour où leurs parents ont divorcé, leur enfance s’est arrêtée, le temps de l’innocence a pris fin. Ces enfants ont une plus grande peur du monde qui les entoure parce que même les êtres qui leur sont les plus chers les abandonnent. Des parents pensent que la coparentalité va arranger les choses, mais encore une fois, que disent les faits ? Ce qui est sûr, c’est que les conjoints divorcés passent moins de temps avec leurs enfants, enseignent à leurs enfants des principes et des valeurs parfois contradictoires et trop souvent, cèdent aux caprices de leurs enfants. Lire les bons conseils sur https://compatibilitedesprenoms.fr/ sera d’une grande aide pour les parents.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.