Acheter un vélo d’occasion, à quoi faut-il faire attention ?

Je veux acheter un vélo d’occasion . Mais je ne sais pas vraiment à quoi faire attention pour ne pas faire un achat complètement mauvais. Je n’ai pas beaucoup d’argent. C’est pourquoi je ne peux pas me permettre un nouveau vélo. Avez-vous des pistes pour moi ?

 

Réponse :
D’une part, vous pouvez faire de bonnes affaires avec des vélos d’occasion, mais vous pouvez aussi tomber sur votre visage. À ce stade, nous aimerions donner à tous les lecteurs quelques conseils importants dans de brefs points . Toute personne ayant des ajouts et/ou des astuces peut les laisser en commentaire.

  • Demandez une preuve d’achat pour le vélo ; De nombreux vélos volés sont souvent proposés à la vente à petits prix (petites annonces / Ebay)
  • Impression du vélo? Bien entretenu ou négligé ?
  • Les intervalles d’entretien des éléments à ressort ont-ils été respectés ?
  • Le vélo a-t-il été régulièrement contrôlé dans un atelier spécialisé ? Y a-t-il des preuves de cela ou peut-on donner le nom de l’atelier?
  • Quelles réparations peuvent être nécessaires (coûts possibles si le remplacement / la réparation est nécessaire)
    • Vérifier l’usure des pneus (50 €)
    • Vérifier le faux-rond des roues (30 €)
    • Vérifier le fonctionnement des éléments de ressort si nécessaire (80-150 €)
    • feu avant de travail et feu arrière (50 €)
    • les garde – boue sont encore intacts (50 €)
    • Contrôle de l’usure de la chaîne (20 €)
    • tous les rapports peuvent être commutés (20 €)
  • Examen du vélo pour les défauts les plus courants
  • Voyez-vous de la rouille sur le cadre ou sur les fixations ? La rouille peut-elle être enlevée par vous-même dans certaines circonstances ?
  • Vérifiez le cadre pour les fissures et les bosses
  • assurez-vous de faire un essai routier

Voici quelques points auxquels nous accorderons une attention particulière lors de l’achat d’un vélo d’occasion. Surtout, vous ne devez en aucun cas vous passer d’une preuve d’achat. Si ce n’est pas disponible, le vendeur doit au moins savoir où il a acheté le vélo à l’époque. Peut-être qu’un employé de ce magasin de vélos se souvient que le vélo y a été correctement acheté.