Chauffeur VTC à Lyon : les contextes pour en devenir un

formation taxi à lyon

Actuellement, la demande en termes de transport augmente de plus en plus. En effet, chaque catégorie de personne a besoin d’un véhicule de transport confortable et professionnel pour se déplacer, surtout pour les businessmans. C’est la raison pour laquelle on dénombre beaucoup de véhicules de transport avec chauffeur. Mais le métier des chauffeurs de VTC, bien qu’étant rémunérés à hauteur de son travail ont beaucoup d’enjeux à surmonter. Il est donc important de suivre une formation pour pouvoir devenir un bon chauffeur, monter en compétences, mais également être au courant des dernières règlementations concernant ce métier.

Deux catégories de chauffeurs VTC

Le métier de conducteur de taxi est un secteur où il existe une perspective d’évolution à ne pas négliger. Mais pour en devenir un et pouvoir choisir ce que vous voudriez devenir, il est important de suivre la bonne formation VTC à Lyon afin de pouvoir exercer librement dans ce secteur et en connaitre les diverses possibilités et perspectives. Il faut souligner qu’il existe deux catégories de chauffeur de VTC :

  • Le chauffeur de voiture salarié
  • Le chauffeur de voiture indépendant

Le statut de salarié

Pour un chauffeur salarié, les contrats de travail proposés par les entreprises de transport sont de deux types : CDD ou contrat à durée déterminée et CDI ou contrat à durée indéterminée. En ce qui concerne la rémunération, la plupart du temps et dépendant de ce qui a été mentionné dans le contrat, il est fixe de base, cependant, le chauffeur salarié peut gagner des avantages en numéraire si les résultats qu’il a obtenus sont bons. En général, la rémunération d’un chauffeur VTC se trouve en moyenne entre 1500 à 2000 euros nets par mois. Dans le salariat, deux options s’offrent à vous, vous pouvez choisir d’être chauffeur de grande remise pour les services VIP ou les voitures de luxe ou vous pouvez exercer en tant que chauffeur VTC. Pour un conducteur salarié, après quelques années d’expérience, vous pouvez devenir un dispatcheur ou évoluer comme un indépendant.

Le statut d’indépendant

Pour un indépendant, il est nécessaire de connaître avant tout le type de société que vous allez construire à savoir une SARL, une EURL ou une SASU, car la première démarche est de faire la déclaration de votre statut. L’intérêt de suivre une formation VTC à Lyon est avant tout de pouvoir être guidé dans ses choix futurs lorsque vous choisissez d’être indépendant. Ensuite, il est préférable de passer par un prestataire de courses pour trouver vos premiers clients, mais attention, ce dernier prendra environ 20 pour cent de commission sur vos prestations en contrepartie.

Les conditions de travail

Il faut savoir que les conditions diffèrent selon votre catégorie. Si vous habitez Lyon, faire une formation VTC à Lyon vous permettra de connaître en détail les conditions relatives au métier. Cependant, en voici quelques-unes.

Pour un salarié

Posséder sa propre voiture n’est pas nécessaire pour un conducteur salarié, par contre le travail s’effectue à des heures fixes. En tant que chauffeur, vous devez remplir les conditions requises pour exercer ce métier à savoir :

  • Être titulaire d’un permis B daté de 3 ans
  • Être apte physiquement
  • Avoir réussi son examen de chauffeur VTC
  • S’inscrire aux registres des VTC
  • Avoir fait une formation en premiers secours minimum du niveau 1
  • Disposer d’un casier judiciaire vierge
  • Avoir une connaissance minimum en anglais

Pour être préparer aux examens et répondre brillamment aux QCM, il est judicieux de suivre les bonnes formations dispensées chez formation VTC à Lyon par exemple.

Pour un indépendant

La première condition pour un chauffeur indépendant est d’avoir sa propre voiture réunissant les critères suivants :

  • Longueur : 4,50 m
  • Largeur 1, 70 m
  • Place maximum : 9 (y compris chauffeur)
  • Place minimum : 4
  • Année d’utilisation : moins de 6 ans
  • Puissance du moteur : supérieur ou égale 84 kW

Il faut aussi disposer des papiers administratifs nécessaires pour pouvoir mettre votre voiture sur le marché. Les assurances de votre véhicule sont utiles pour couvrir la responsabilité civile et professionnelle, et les charges en cas d’accident. Votre véhicule doit avoir une vignette verte indiquant votre numéro d’immatriculation et de la voiture et montrant que c’est « une voiture de transport avec un chauffeur ».

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *